Coupe d'AfriqueFeaturedLéopards

E-CAN 2021/RD-Congo vs Gabon: entre vengeance et confirmation

Les stades africains vibrent au rythme de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2021. A Kinshasa, le temps s’arrêtera ce jeudi 14 novembre 2019 au Stade des Martyrs. Les Léopards de la RD-Congo y croisent les Panthères du Gabon. Un match qui aura une saveur toute particulière d’autant plus que Christian Nsengi Biembe, sélectionneur des Léopards, retrouve une formation qu’il a battu il y a quatre ans en France. Dans ce derby d’Afrique central, les Gabonais sont donc logiquement motivés par un esprit revanchard. Un derby n’est jamais amical, et la défaite est longtemps resté aux travers de la gorge des coéquipiers de Pierre Emerick Aubameyang. En face, les Léopards voudront confirmer devant leur public et démontrer qu’ils demeurent incontournable en Afrique centrale.

Sur le banc, une similitude: les deux formations se présentent avec des entraineurs qui livrent leur premier match officiel. En RD-Congo, Christian Nsengi a pris la suite de Florent Ibenge après l’épisode de la CAN. Aussitôt arrivé, il a lancé un nouveau projet. En face, le Gabon a recruté Patrice Neveu, un ancien sélectionneur de la RD-Congo. Sorti dès le premier tour de «sa CAN» en 2017, le Gabon n’a pu se qualifier pour l’édition 2019. Neveu s’est vu confié la mission de créer une synergie autour de la panoplie de talents qu’est l’équipe nationale du Gabon. A Kinshasa, les Aubameyang, Bouanga, Lemina et cie voudront laver l’affront de Paris et se rassurer sur la longue route menant au Cameroun.

Sur le papier, c’est du 50-50. Les deux sélections semblent très en jambes, en témoignent leurs dernières sorties lors des amicaux de septembre. Si les RD-Congolais ont donné des sueurs froides aux Algériens et Ivoiriens, les Gabonais de leur côté ont surpris le Maroc et le Burkina Faso.

Patrice Neveu, ses vieux amours et ses souvenirs kinois
En filigrane, ce sera un duel de convalescents mettant aux prises deux équipes pleines d’optimisme! Le match se jouera également sur le banc. D’un côté, Patrice Neveu, ancien sélectionneur des Léopards retrouve Kinshasa en n’ayant rien perdu de son amour pour la possession et la vitesse. Si le technicien à la célèbre calvitie n’a apporté aucune révolution dans le choix des hommes, sa touche s’est vite fait ressentir dans le style de jeu. Le Gabon déploie désormais un jeu plaisant et conquérant, tant affectionné par Neveu. La vitesse d’Aubameyang et Allevinah ainsi que l’aisance technique de Bouanga sont mis à contribution. Côté RD-Congolais, le temps du jeu défensif, caractérisé par le dédoublement de récupérateurs semble révolu. Avec Mpoku repositionné en relayeur, l’équipe reprend vie. Cependant, l’absence de Kakuta devrait pousser certainement Nsengi à revoir ses plans d’autant plus que le joueur d’Amiens était la pièce maitresse de son dispositif dans un rôle d’électron libre lors des rencontres face à l’Algérie et la Côte d’Ivoire. Les choix, Christian Nsengi n’en manque pas. Moutoussamy et  Imbula pourraient intégrer le onze.

Et les stats?
A Kinshasa, Léopards et Panthères s’affrontent pour la 5ème fois. Le bilan est plutôt favorables aux Gabonais qui comptent 2 victoires contre 1 pour la RD-Congo et 1 match nul. La dernière confrontation entre les deux formations remonte au 8 mai 2015 en France lors d’un match amical remporté par la RD-Congo, 2-1, grâce aux buts de Botaka et Mbemba.

Michael Lurhuma

Partager:
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer