Championats européensFoot internationalLéopards

France: Kakuta taille patron avec Amiens!

Promu cette saison, le Sporting Club Amiens pointe pour l’instant à la 9ème place avec 21 points au classement partiel du championnat français de 1ère division (Ligue 1) après 15 journées. Un classement inattendu pour ce club qui découvre l’élite pour la première fois de son histoire. Si collectivement, la mayonnaise semble avoir pris, ce succès, les hommes de Christophe Pélissier le doivent en grande partie à leur star, Gaël Kakuta, impressionnant jusque-là au sein de l’effectif amiénois. Le footballeur de 26 ans s’affiche comme un élément clef de sa formation au regard de la prestation haut de gamme dont il fait l’objet jusqu’ici. Déjà dans l’histoire du club en étant le premier buteur d’Amiens en Ligue 1, l’ancien Lensois est à ce jour le meilleur buteur de Ligue 1 sur coup franc cette saison avec deux buts inscrits respectivement face à l’OGC Nice le 26 août (le premier de l’histoire d’Amiens en L1) et puis récemment le 28 novembre face à Dijon. Dans un autre registre, l’ailier -qui peut aussi jouer au cœur du jeu- a déjà délivré quatre passes décisives cette saison, ce qui le place à la 10ème place des meilleurs passeurs de L1, à deux longueurs du marseillais Florian Thauvin et du Parisien Neymar qui en comptent 6. Décidément dans l’histoire d’Amiens, son but face à Dijon, inscrit à la 3ème minute est le plus rapide de la jeune histoire d’Amiens dans l’élite française. Il a, à cette même occasion, amélioré son propre record. En vrai patron, Kakuta a impliqué dans 7 des 15 buts marqués par Amiens cette saison, soit 46% avec notamment trois buts et quatre passes décisives. Mieux que le buteur du club, le sénégalais Moussa Konaté (4 buts et 1 passe) ou encore son compatriote Harrison Manzala (2 buts et 1 passe).

Pour nombreux d’observateurs avertis, ce n’est que le début d’un périple pour l’international congolais, qui s’est fixé comme objectif de rejoindre par la grande porte un top club après avoir très souvent brillé par instabilité lors des saisons antérieures. Du pain béni donc pour le joueur formé à « la Gaillette », le centre de formation du Racing club de Lens, et à qui on promettait les clés de l’équipe de France alors qu’il n’avait que 16 ans.

Dandjes Luyila

Partager:
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer