FeaturedFoot international

Fuenlabrada accroche le Real, Bale signe son retour

Le turn-over de Zidane s’est encore confirmé le mardi en match de Coupe du roi face à Fuelabrada. Au coup d’envoi, la moyenne d’âge du 11 madrilènes était de 22 ans et 156 jours. Il s’agit là du onze le plus jeune de tout le règne de Zinédine Zidane (toutes compétitions confondues). Jeune rime souvent avec immaturité, c’est ce qui s’est démontré, surtout en première période. Le Real a souffert mais se qualifie tout de même.

N’ayant rien n’a perdre, l’équipe de la Segunda B (troisième division) s’est jeté dans la bataille dès l’entame, décomplexés, les visiteurs attaquent et pressent haut. La pression finit par payer à la 26ème minute, Luis Milla prend tout son temps pour armer une frappe à l’angle de la surface que Keylor Navas, de mauvais jour, ne peut qu’effleurer. 1-0, douche froide à Bernabeu. Les minutes passent et se ressemblent, Madrid est méconnaissable, à la pause ils sont menés 1-0. A cet instant, la maison blanche est à un but de l’humiliation et on sent venir ce but. Pendant ce temps, les supporters de Fuenlabrada présents à Bernabeu sont aux anges.

Au retour des vestiaires, on prend les mêmes et on recommence. A l’heure de jeu, sur un coup franc tiré par Fraile, la reprise Cata Díaz trouve le montant. Alors sonne la revolte, et cette révolte a un nom, Gareth Bale. Le gallois retrouve les terrains à la 62ème minute, 64 jours après son dernier match. Aussitôt entré, Bale prend les choses en mains, 20 secondes ont suffi à l’ancien joueur de Tottenham côté droit, pour fixer deux joueurs et centrer parfaitement au deuxième poteau d’un subtil extérieur du gauche en direction d’un Borja Mayoral qui ne se fait pas prier pour égaliser.

C’est un Real transformé et sublimé qui profite de cette dynamique induite par l’entrée en jeu de Bale pour prendre les devants au tableau d’affichage. Encore une fois, c’est Bale qui a les clés. D’un magnifique geste technique, il fait passer le ballon au-dessus de sa tête avant de tirer aux buts, une tentative que Pol repousse juste devant Mayoral qui a suivi en bon renard des surfaces.

Les visiteurs égaliseront en fin de rencontre pour l’histoire, quand Portilla s’y reprendra à deux fois face à Navas pour le 2-2. Plus rien ne sera marqué et on retiendra que Bale est impliqué sur les deux buts madrilènes et permet au Real de poursuivre sa route dans cette compétition. Le Real a eu des sueurs froides mais les hommes de Zidane continuent tout de même leur bonhomme de chemin dans la quête du seul titre que le technicien français n’a pas encore remporté sur le banc madrilène.

Partager:
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer