FeaturedFoot internationalInterclubs CAFLéopards

Les excuses de Lema Mabidi

Récent champion d’Afrique, Chikito Lema s’était illustré par des propos à la limite de l’agressivité vis-à-vis de l’As Vita Club, son ancien club. Selon Lema, perdre une finale n’est pas la fin du monde, c’est le destin qui n’a pas voulu que V. Club soit sacré car, selon lui, le club vert-noir possède des joueurs de talent et haut de gamme.

Dans une interview accordée à nos confères de RDC-Afrique-Foot, le milieu de terrain du Raja a voulu couper court à la polémique. Lema s’est dit heureux de pouvoir enfin gouter aux délices d’un sacre qui, pour lui, est un couronnement. «2018 a été la meilleure année de ma carrière car j’ai enfin remporté un titre continental. Je suis reconnaissant envers tout le peuple congolais pour son soutien. Être champion d’Afrique n’est pas un fruit du hasard mais c’est le résultat d’un dur labeur», a-t-il déclaré. Pour Lema, ce titre n’est pas la finalité, il veut plus et il a des idées en tête. «Le chemin est encore long. Le prochain objectif est de remporter la coupe arabe de clubs mais également de défendre valablement notre titre continental» a expliqué CL14.

Parlant de son interview qui a fait jaser, l’ancien capitaine du Shark FC a voulu s’excuser d’emblée. «Je veux faire un rectificatif par rapport à cette interview. Je présente mes excuses au peuple congolais et particulièrement à ceux qui ont été choqués par mes propos». Et de poursuivre: «C’est vrai que j’étais déçu par les événements survenus avant, pendant et après le match. J’ai passé des moments merveilleux à Vita Club et j’ai été attristé par le fait que certains au pays me taxer de traitre. Je me demande en quoi j’aurai trahi mon ancien club? Avant le match, à l’heure de l’échauffement, des supporters ont proféré des insultes à mon encontre. Après le match, ils sont descendus pour me ravir le drapeau de la RD-Congo que j’arborais fièrement et ont même déchiré mon maillot. Ils m’ont agressé physiquement». «Je me demande ce qui serait arrivé si j’avais marqué. Dieu m’a épargné de de cette situation», s’est-t-il réjouit.

Lema ne demande qu’à faire son travail, le seul qu’il connaisse et que sa congolité ne soit pas sujet à controverse. «J’ai le sang RD-congolais et partout où je vais, je me bats pour porter très haut cet étendard. Aujourd’hui je suis l’ambassadeur du football congolais au Maroc et là je fais la fierté de mon pays. Payé par Raja, je suis obligé de mouiller mon maillot au profit de ce club bien qu’étant congolais» s’est-il plaint. «Aujourd’hui je suis au Raja mais si demain j’allais ailleurs et que je croisais que le Raja sur mon chemin, je défendrai les couleurs de mon club avec la même ténacité» a-t-il conclu.

Team Ndembo

Partager:
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer