Léopards

21 ans après, retour sur l’épopée des Simbas

27 février 1998 – 28 février 2019, 21 ans se sont écoulés depuis la première médaille de bronze des Léopards dans une CAN.

Ce jour-là, la RD Congo et le Burkina Faso s’affrontaient en «petite finale» de la CAN. Après une demi-finale de gladiateurs, les «Simba» disputent cet ultime combat avec le goût de brûler la politesse au pays organisateur. Les hommes du coach Watunda Iyolo encaissent pourtant un but en première période et, coup sur coup, deux buts dans les dix premières minutes de la deuxième période. À 3 buts à 0, les carottes déjà cuites sont redevenues crues, une «remontada de légende» jamais réalisée dans l’histoire de la compét’. Mungongo «Fish», entré à la place de Kimoto blessé, lança la révolte jaune à la 75ème minute, un espoir de courte durée car les étalons corsaient l’addition. A 4-1 et 7 minutes à jouer, plus personne n’y croyait. Personne, sauf les 11 Simbas, qui dans leurs derniers souffles puisaient 3 buts. Kasongo Banza, Jerry Tondelwa et Mungongo ont plongé le stade dans un silence de mort. Les tirs au but permettront aux Simbas de remporter cette médaille de bronze, la première de l’histoire. Simba, Emeka, Kisombe et Selenge avaient transformé leurs tentatives contre un seul des burkinabés, la faute au gardien RD-congolais Marcel Mayala, héros du match.

Team Ndembo

Partager:
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer