Football nationalLinafoot

VL1: Fin de saison infernale pour V. Club

V. Club ne gagnera peut-être pas la Vodacom Ligue 1 cette saison. Les Dauphins noirs, virtuellement champions il y a deux semaines, ont subi un terrible séisme administratif ces derniers jours et le ciel ne semble toujours pas s’éclaircir. Après avoir perdu 9 points suite à une dénonciation du CS Don Bosco dans l’affaire Matutala Zola, V. Club pourrait de nouveau laisser des plumes.

Alors que le recours introduit à la Fédération congolaise de football association -FECOFA- a accouché d’une souris, l’équipe de Bestine Kazadi est l’objet de deux autres dénonciations. Soupçonnant une double affiliation de Ruddy Makwekwe, Lupopo a écrit à la Fédé pour en savoir plus sur le transfert avorté du défenseur au Racing club de Kinshasa -RCK. Guy Mfingi est lui au centre d’un dossier soulevé par la JS Groupe Bazano. Les Lumpas croient savoir que le transfert de l’ancien défenseur de Renaissance est illégal.

Acharnement ou incompétence

Pour lui permettre de bien étudier les recours reçus, la FECOFA a instruit à la LINAFOOT de surseoir les festivités de remise du trophée. L’instance faîtière estime que les recours sur sa table pourrait avoir un impact sur le classement final. Dans une autre correspondance, la même FECOFA demande à V. Club, Mazembe et Maniema union -pris dans cet ordre là- de «mettre en règle toutes les conditions requises pour l’octroi de la licence des clubs avant le 30 juin 2021». Cette correspondance dont l’objet est «Engagement de la saison 2021/22 des compétitions interclubs de la CAF» identifie donc clairement les clubs engagés en compétition africaine la saison prochaine. Pourtant, la dénonciation de Lupopo seulement peut, si elle est jugée fondée, redistribuer les cartes et sortir V. Club du podium. Ces deux lettres contradictoires suscitent d’interrogations sur l’issue du championnat alors que le 30 juin marque la fin de la prolongation à la saison sportive.

En attendant le verdict de la FECOFA, la pluie de recours contre V. Club fait émerger des questions autour de la compétence de l’administration de V. Club. Certains analystes désignent le SG de V. Club comme responsable de ces «pretendues erreurs administratives». Pour d’autres par contre, Patrick Banichay est innocent, V. Club étant victime d’un acharnement accentué par le système défectueux de la FECOFA.

Pendant ce temps, les «Bana Mbongo» crient au «vol» et espèrent un miracle se produire et les 9 points perdus être restitués. Le lendemain de la décision de la Commission ad-hoc, ils étaient descendu dans les rues pour protester. Vendredi 25 juin, ils sont revenus à la charge pour une nouvelle action de masse. Pour ces inconditionnels de V. Club, Moïse Katumbi, président du TP Mazembe, serait à la base de leurs malheurs. A 4 jours de la fin de la saison, le championnat d’élite en RD-Congo est très loin d’avoir connu son dénouement. Au classement actuel, Mazembe et Maniema Union se partagent la première place avec 66 points, V. Club suit avec 64 points alors que les 3 clubs ont disputé 29 matchs chacun.

Armando Mananasi

Partager:
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer