FeaturedFootball national

Voici ce qui manque au Stade des Martyrs pour obtenir le visa de la CAF

En pleine rénovation, le Stade des Martyrs de la pentecôte, 4ème plus grand stade d’Afrique, s’est vu refuser l’organisation des matches des 3ème et 4ème journées des éliminatoires du mondial Qatar 2022. Dans une lettre de la CAF adressée à la FECOFA et signée par Raul Chipenda, l’organe faitier du football en Afrique estime que «les travaux sont encore en phase d’exécution afin d’atteindre le niveau nécessaire pour assurer la sécurité des joueurs, officiels et supporters».

Dans les faits, la CAF reproche à la marmite béante du boulevard triomphal le manque d’éclairage dans ses environs. Aussi, la pelouse synthétique dernière génération récemment installé n’a toujours pas reçu de licence FIFA.

Sur le plan médical, la CAF s’attend à ce que le stade des Martyrs dispose d’au moins deux infirmeries équipées, l’une pour les joueurs et l’autre pour les officiels. En ce qui concerne les tribunes, le stade des martyrs doit désormais avoir des sièges numérotés dans tous les sièges. A ce jour, seuls 17.560 sièges ont été installés sur un total de 80.000.

La CAF a également exigé que des tourniquets soient installés dans chaque entrée du stade en vue d’éviter les encombrements, d’un dispositif de contrôle d’accès électroniques modernes et de systèmes mécaniques modernes afin d’analyser les données en temps réel, ceci dans le but d’empêcher l’utilisation des tickets contrefaits. Les toilettes et l’éclairage dans les couloirs et autres zones du stade ont également été jugés insuffisants par la CAF. Aussi, la CAF a exigé la finition de tous les travaux dans les zones extérieures du stade.

Le stade des martyrs devra également s’équiper d’une tribune de presse avec connexion Wi-Fi s’il veut abriter de nouveau un match des Léopards. La salle de conférence devra également être aménagée et équipée d’au moins 50 sièges.

En définitive, la CAF a recommandé à la FECOFA de poursuivre les travaux de rénovation «jusqu’à ce que tout soit terminé». Pendant ce temps, une autre visite d’inspection est prévue ce week-end avec l’espoir que l’inspecteur nigérian sera plus clément que son collègue gabonais.

Dandjes Luyila

Partager:
Afficher plus

Articles similaires

Fermer