Football nationalGros plan

Ces femmes dans le foot: Salama Miruho, unique détentrice d’une licence A fédérale au Nord-Kivu

Durant tout ce mois de mars, Ndembo.net fait honneur à la femme. Elles sont nombreuses ces dames qui ont fait du football leur passion et leur métier. Salama Miruho Jusmine est l’une d’elles.

Les gênes sportifs football n’épargnent nullement la gente féminine. Née dans une famille des sportifs, Salama Miruho Jusmine est la fille Bernard Miruho, un ancien arbitre bien connu à Goma. Féru du football, Bernard Miruho a engendré selon son espèce. Très jeune, Salama Miruho baigne dans le ballon rond, marchant sur les traces de ses frères et de son paternel. C’est lors d’un championnat interscolaire qu’elle se fait remarquer sous les couleurs du Lycée Kimbilio. Elle réjoint ensuite l’Institut de Goma (Instigo) avec toujours autant de succès. C’est finalement à l’équipe féminine de la Croix rouge qu’elle se lance véritablement avec certaines de ses collègues de classe. C’est le début d’une belle épopée qui la conduira tour à tour chez Simba, Virunga et Kabasha notamment.

Une reconversion réussie

Sa carrière de joueuse finie, Salama n’a nullement de sa flamme pour le foot. Avec 4 autres filles du Nord-Kivu, elle suit une formation pour entraineures à Kigali au Rwanda voisin et obtient son tout premier diplôme d’entraîneur. Revenu à Goma, elle officie comme adjointe Jean de Dieu Baluku, entraineur de la sélection du Nord-Kivu lors du tournoi national féminin. Un stage qui s’avère très concluant et lui ouvre les voies d’un autre diplôme après une autre formation donnée par Joseph Mukeba, DTN de l’époque.

En pleine formation d’entraîneure à Kin

L’apogée de sa jeune carrière d’entraineure arrive lorsqu’elle décroche à Kinshasa sa licence A fédérale, le plus prestigieux du pays. Elle en est d’ailleurs l’unique entraineur-femme détentrice au Nord-Kivu.

Objectif sélection nationale

Aujourd’hui référence dans sa province, Salama Miruho vise le niveau national avec en ligne de mire la sélection nationale, elle ne cache pas ses envies. «Mon ambition est d’entrainer un jour l’équipe nationale de la RDC», avoue-t-elle.

Son rêve est de voir le football être pris d’assaut par les femmes et reste ouverte pour accompagner toutes celles qui le voudront bien. «J’encourage d’autres femmes à m’emboiter le pas. Je suis ouverte à toutes celles qui voudraient jouer au foot ou devenir entraîneur. Le football est un sport d’équipe, personne ne peut gagner seul. Ensemble, nous devons travailler pour l’évolution du football féminin. Il ne faut pas laisser aux hommes le monopole», poursuit-elle, estimant que le foot n’est pas un sport réservé aux hommes. «Pour réussir dans le foot, il faut d’abord l’aimer», conclut-elle

Michael Lurhuma

Partager:
Afficher plus

Articles similaires

Fermer