FeaturedFootball nationalInterclubs CAFTransfert

Dossier Malango: la FIFA donne raison à Mazembe

La Fédération internationale de football association -FIFA- a tranché le différend qui opposait Mazembe à son ancien joueur Ben Malango. Dans cette affaire qui impliquait également le Raja Casablance, nouvel employeur de «Big Ben», le club de Lubumbashi obtient gain de cause. Les Rajaouis sont condamnés pour «avoir violé les règlements de la FIFA». Buteur face à Mazembe en match aller des quarts de finale de la Champions League, Malango écope également d’un blâme pour avoir violé les termes du contrat le liant à Mazembe.

A en croire Frédéric, directeur sportif de Mazembe, cette décision est une reconnaissance par la FIFA du contrat qui liait Mazembe à Malango, ce qu’a toujours réfuté l’intéressé. «Fini ce cirque de mauvais goût. Le TPM se réserve le droit d’accepter ou non les montants de condamnation infligés à Malango et au Raja», s’est réjoui Frédéric Kitenge sur son compte Facebook.

Pour rappel, Ben Malango Ngita a quitté Mazembe en début de saison pour parapher, contre la volonté des Badiangwenas, un contrat de 3 ans avec le Raja de Casablanca. L’avant centre avait ne pas avoir d’obligations contractuelles avec Mazembe. Ce qu’a contredit le club en brandissant un contrat courant jusqu’en 2021. Pour obtenir réparation, le club entreprit une saisine de la FIFA qui, dans un premier temps, avait accordé au joueur d’évoluer avec ses nouvelles couleurs.

Alors que les deux clubs s’affrontent pour le deuxième acte des quarts de finale après la victoire, 2-0, des Marocains à l’aller, des questions refont surface quant à la participation de Malango à la bataille de Kamalondo le 7 mars prochain. Contactés par Ndembo.net, les dirigeants de Mazembe se sont réservés de tout commentaire.

Michael Lurhuma

Partager:
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer